Var (83)

Solène a visité Pékin

Réalisation du rêve :
du 27 août 2015 au 05 septembre 2015

Nous sommes le 19 aout 2015, c’est le grand jour : nous prenons l’avion pour Pékin Solène est encore très intimidée ; alors qu’il pleut sur Roissy, un véritable coup de magie va se produire
Solène devient une impératrice de Pékin, l’équipage au complet l’accueille comme une reine, décollage de Paris dans le Kopit et atterrissage au lever du jour sur Pékin aux côtés du pilote d’Air France
7 jours inoubliables, un dépaysement complet, une véritable immersion dans le monde de la Chine
Les quartiers où il fait bon flâner dès le premier après-midi, nous nous sommes rendus au marché aux puces de Panjiayuan, Le plus grand marché d’antiquité d’Asie.
Le bain culturel a commencé le lendemain avec une visite guidée sur la journée des temples du ciel, du nuage blanc et du lama
Le 3ème jour nous a conduit pour la 1ère fois dans un centre commercial ou Solène a pu faire du troc et testé ses premières conversations en chinois avec une chinoise et elle n’était pas peu fière Retour à l’hôtel en pousse-pousse
4ème jour, la Grande muraille et le palais d’été, il pleut mais pour Solène rien ne saurait l’arrêter
5eme jour, visite du zoo de Beijing, et un grand coup de cœur pour les Pandas : « trop mignons »
6eme jour tout Pékin est en suspens, nous sommes le jour des commémorations de la fin de la guerre avec le Japon, en ce qui nous concerne, ce sera Les hutongs, d’étroites ruelles avec de traditionnelles habitations possédant une cour intérieure commune. Depuis la moitié du XXème siècle, nombre de hutongs ont été démolis, mais quelques-uns ont survécu et ont été déclarés édifices protégés.
7eme jour nous y voilà, la cité interdite et la colline de charbon avec toutes ses histoires d’empereur, d’impératrices et de concubines
Et le 8eme jour retour pour la France, il pleut des trombes d’eau mais jusqu’au bout Solène restera la reine de son rêve car dans l’avion l’équipage l’attend avec le même enthousiasme qu’à aller
Solène souhaite être professeur dans un établissement scolaire à Pékin, c’est son rêve depuis la troisième.