Yvelines (78)

Noah a rencontré Kev Adams

Réalisation du rêve :
le 04 décembre 2016

Le dimanche 4 décembre 2016, Noah réalise son rêve à Paris : rencontrer l’humoriste et acteur Kev Adams.
Après 50 minutes de trajet accompagné de son papa, Noah découvre l’Accorhotel Aréna (Bercy) du haut de ses 10 ans.

Il est à peine 15h, ce qui laisse le temps à Noah de faire une pause autour d’un soda. C’est aussi le temps de l’échange. L’enfant est fan d’un jeu vidéo et se lance dans des explications passionnées. Il raconte avec fierté qu’il a réussi à entraîner son papa dans le jeu. Il existe une complicité évidente entre Noah et son papa. Elle se traduit par une belle générosité affective et une ambiance décontractée.

Viens ensuite le moment de rejoindre la salle de spectacle. Noah passe devant la boutique de souvenirs et apprend que, dans le cadre de son rêve, il peut choisir un cadeau ! Très vite, affichant un large sourire, Noah pense à l’autographe qu’il pourra obtenir sur un poster et à la casquette dédicacée qu’il pourra porter dans quelques minutes.

Il emporte un gros paquet de pop-corn et, c’es déjà comblé qu’il entre dans cette immense salle d’une capacité de 20000 personnes. « C’est vraiment grand, lance t-il ! »
Il saisit chaque opportunité de lire le nom du spectacle sur les multiples écrans géants : « TOUT EST POSSIBLE » ! Comme un symbole, l’enfant prononce cette phrase une dizaine de fois durant la soirée. Oui, tout est possible !

Noah est guidé jusqu’aux loges. Quelques minutes d’attente semblent intimider Noah si éloquent depuis son arrivée. L’entrée de Kev va, en un instant, rétablir un climat festif dans les loges. Noah affiche le plus beau des sourires, les yeux rivés vers l’artiste.

Et c’est parti pour une série de photos : entre « potes », en mode fighting ou délirant ! Kev offre une simplicité telle que Noah le suit facilement dans ses délires.
Pour autant, Noah n’oublie pas l’un de ses objectifs : repartir avec une casquette et un poster dédicacés. Ce moment du rêve terminé, Kev doit se préparer à rejoindre son public. Il fait un ou deux pas vers la sortie, puis se retourne vers Noah en souriant :
 » Hé Noah, tu me fais plaisir hein ! T’es là pour te vider la tête, d’accord ? »
Et l’enfant répond avec aplomb : « Oui »
« Alors je veux t’entendre te lâcher, d’accord ? »
« Oui » affirme Noah en riant.

Vite ! Le spectacle va commencer. Installé au 6ème rang tout près de la scène, Noah profite ! Il rit, il chante, il danse. Il frappe sa main gauche dans la main gauche tendue de son papa pour offrir des applaudissements fusionnels. Le spectacle s’achève par un lancé de ballons géants dans la foule que chacun s’amuse à renvoyer à ses voisins.

C’est tout plein d’énergie que Noah quitte la salle de spectacle. Dans les rues de Paris, il avance à grands pas, puis reviens en arrière, puis se met à courir. Une attitude qui de tout évidence révèle son bien-être et sa joie. Comme l’indique la caquette qu’il porte fièrement sur la tête, TOUT EST POSSIBLE.