Alpes-Maritimes (06)

Mariléa a séjourné en Australie

Réalisation du rêve :
du 24 juin 2017 au 05 juillet 2017

Samedi 24 juin, arrivées à l’aéroport Charles de Gaulles, c’est le grand jour pour Mariléa, 10 ans, qui va réaliser son rêve : séjourner en Australie.

Après avoir passé la sécurité, Mariléa commence à trépigner d’impatience en découvrant, derrière la vitre, l’avion que nous allons prendre. Edwardo aussi fait partie du voyage, une peluche éléphant qui va nous accompagner pendant le séjour pour faire des coucous à Gabin, un ami de Mariléa actuellement hospitalisé.

Dimanche 25 juin, nous arrivons à Sydney vers 18h00 heure locale (10h heure française), après 22 h de vol et une escale par Abu Dhabi. A l’hôtel, nous découvrons nos chambres avec un vue splendide sur la baie du quartier Darling Harbour.

Le temps de nous remettre du décalage horaire, nous passerons deux petits jours à Sydney avant de repartir pour Brisbane.
Lors de cette première partie de séjour, Mariléa souhaitait aller voir l’opéra sur les quais. C’est devant ce monument imposant qu’elle en profite pour faire plusieurs « directs » sur Instagram avec ses amis et leur raconter son incroyable périple.

Un soir pour rejoindre l’hôtel, nous empruntons une des navettes bateau de Sydney, qui avec les bus, représentent le réseau de transport de la ville. Sur le bateau, nous sommes comme trois enfants avec des étoiles pleins les yeux en découvrant une magnifique vue des quais, de l’opéra et de Sydney By night !

Mardi 27 juin, dans l’après-midi, direction Brisbane. A l’hôtel Mariléa est accueillie comme une princesse ! En entrant dans sa chambre, elle découvre des ballons avec une banderole « WELCOME », ainsi que des drapeaux Australiens et une grosse peluche kangourou et koala disposée sur son lit. Dans les chambres, la vue est sublime. Les baies vitrées donnent une sensation de vertige à Karine mais offrent une vue de nuit incroyable sur la ville.

En sortant pour manger, Mariléa entend au loin la chanson « hotel California » et nous conduit dans un bar-restaurant où un musicien interprète plusieurs musiques. Seuls les français mettent l’ambiance ! Le chanteur nous remercie à chaque applaudissement. Mariléa, transportée par la musique, danse devant toute l’assemblée.
Les jours passés à Brisbane sont riches en émotions et en nouvelles expériences :

• Mercredi 28 juin : visite de l’« Australian zoo ».
Au zoo, Mariléa a pu approcher les koalas et les kangourous. Elle était aux anges toute la journée et est ressortie du zoo amoureuse des koalas. Son visage était épanoui, et ses yeux pleins d’étoiles. C’est là qu’elle a voulu ses cadeaux souvenirs offerts par l’association Rêves : un t-shirt koala qui brille dans le noir, une carte pour décorer sa future chambre, une boule souvenir, et une peluche Koala, qu’elle ne quittera plus jusqu’à la fin du séjour.

• Jeudi 29 juin : Journée à Tagalooma – Moreton Island.
Nous arrivons sur l’ile après une bonne heure de bateau. L’eau est translucide, d’une couleur bleu/vert magnifique. Mariléa ne tient plus en place, elle est surexcitée. Dès les premiers instants, elle ne peut résister à l’envie d’aller dans l’eau. Après avoir testé la température, elle s’empresse d’enfiler son maillot de bain et de courir à vive allure dans l’océan. La joie sur son visage est visible. Elle ne cesse de crier « Océan pacifique » et « koalas », qui deviennent la nouvelle devise des vacances.
A 15h15, c’est le début du safari. Nous sommes accompagnées de la famille française que nous avons rencontrée en début de journée sur le bateau et que nous n’avons pas quittée. Nous pensions voir des animaux mais en réalité c’était une expérience bien plus sportive que nous allions vivre ! A bord de bus 4×4 équipés de grosses roues, les guides nous conduisent dans les dunes de sables, où les bosses nous font faire des grands sauts. Impossible de tenir en place sur nos sièges malgré les ceintures ! C’était vraiment drôle. Le bus s’arrête devant une piste de sable pour faire de la luge sur sable. D’après les explications délirantes du guide ces luges ont été spécialement conçues par la NASA (planche de fond de meuble en contreplaqué). Est-ce vrai ? Le doute s’installe quand on l’entend dire aux gens trop bavards que ce sont des « crasy chicken ». Après une explication des consignes très amusante, Mariléa se lance à la conquête de la dune de sable équipée de sa planche « NASA » et de lunettes de protection (des lunettes de piscines). Arrivée en haut de la dune elle se lance sur la piste et dévale la dune à toute vitesse ! Sa maman fait de même mais mange un peu plus de sable que sa fille… Ce fut une expérience pleine de sensations fortes pour Mariléa qui a descendu la piste une seconde fois. De retour dans le bus pour la fin du circuit, les français à l’arrière mettent une ambiance de folie ! « Et pour le chauffeur à chic à chic à chic ! » ; « Il est vraiment, il est vraiment, il est vraiment phénoménal la la la la la » ; « Chauffeur si t’es champion…appui sur le champignon ». Le conducteur flatté, ne comprenait ce que nous voulions dire. Alors nous avons recommencé en anglais !

La journée s’est terminée par une rencontre avec les dauphins où Mariléa a pu s’approcher d’eux à la tombée de la nuit pour leur donner à manger. Ce fut également une expérience fabuleuse à vivre pour Mariléa. Plein de souvenirs dans la tête.

La fin du séjour approche, et nous retournons à Sydney. Nous finissons les visites avec le Wild life (Zoo au cœur de Sydney) et le musée australien pour que Mariléa puisse voir une partie de la culture aborigène qu’elle affectionne particulièrement.

La dernière journée avant de repartir est également bien remplie. A 7h45, nous prenons le bateau pour traverser toute la baie de Sydney en direction de Manly. C’est en bordure de l’océan pacifique qu’un cours de surf attend Mariléa. Au bout d’une heure elle arrive à se lever plusieurs fois de la planche ! Ce fut une sacrée expérience pour la jeune rêveuse qui inscrit un large sourire en sortant de l’eau. Dans l’après-midi nous prenons la direction de Taronga zoo. Mariléa, qui adore les sensations fortes est servie. Deux parcours à mi-hauteur au-dessus des kangourous et à proximité des koalas.

Mardi 4 juillet, c’est la fin du séjour. Après une matinée libre pour préparer nos valises et finir les cadeaux souvenirs, c’est reparti pour plus de 30h de voyage.
La jeune rêveuse repart sans nul doute avec des souvenirs plein la tête et des étoiles plein les yeux.

Pour sa maman, Karine, et moi, c’est le visage heureux de Mariléa que nous garderons plus que jamais en mémoire ainsi que la satisfaction que son rêve n’aurait pas pu mieux se passer.

Aude, bénévole accompagnatrice