Nord (59)

Louise Louise, au tournage de "Profilage"

Réalisation du rêve :
du 11 janvier 2015 au 12 janvier 2015

Louise, adolescente de 14 ans, plutôt timide, est en route avec sa maman pour réaliser son rêve : assister au tournage de la série « Profilage », et surtout rencontrer les
acteurs de cette série, ses idoles. Elle n’en a raté aucun épisode !

Deborah, responsable dans la société de production, l’accueille à l’entrée des locaux de tournage. Deborah lui fait alors découvrir un univers inconnu et magique : les ateliers de fabrication des décors, le hangar aux mobiliers et accessoires en tout genre, le coin « régie », et enfin le plateau reproduisant le célèbre commissariat.

Louise aperçoit tout de suite le « commandant Rocher », Philippe Bas dans la vie, qui révise son texte derrière son bureau. Elle n’ose pas s’approcher et se fait toute petite. Mais Deborah joue son rôle d’hôtesse et, les présentations faites, le comédien l’accueille chaleureusement et se prête avec plaisir à une petite séance photos. Et ce n’est qu’un début ! Arrive alors sur le plateau le « commissaire Lamarck » (Jean-Michel Martial) qui sympathise immédiatement avec Louise, l’interroge sur son parcours au collège et la taquine gentiment tout en posant pour des photos.

Et puis c’est un grand moment : « Chloé Saint-Laurent » (Odile Vuillemin) fait son apparition dans le décor, vêtue d’une de ses traditionnelles tenues excentriques. Louise reste un temps interdite, mais Odile la met vite à l’aise, discute un peu avec elle et lui prête même son célèbre sac jaune, image fixée par quelques photos.

L’assistante de réalisation annonce alors qu’on va tourner une nouvelle scène et Louise est invitée à se glisser parmi les techniciens, derrière les caméras. Elle vit alors en direct et au premier plan le déroulement du tournage : la même scène recommencée jusqu’à la
bonne prise. On va même lui proposer de jouer le « clapman », ce qui la ravit. Elle découvre peu à peu les techniciens qui l’entourent : caméraman, photographe, opérateur, ingénieur du son, maquilleuse, …

A la pause méridienne, tout le monde se retrouve à « la cantine. » Odile Vuillemin est partie mais une nouvelle émotion attend Louise : le « lieutenant Hyppolite de Courtène » (Raphaël Ferret) vient d’arriver pour tourner les scènes de l’après-midi. Il s’assied juste en face d’elle pour le repas et entame la conversation. D’émotion, elle en a l’appétit coupé.

Avant de rejoindre le plateau, Louise est invitée à passer dans la loge de maquillage où une actrice – nouvelle dans la prochaine série – est préparée. Puis on se dirige vers la salle des costumes. Fascinée, Louise découvre les pendants qui exposent les tenues, au style particulier, que « Chloé » a portées depuis le début de la série. Et Odile Vuillemin a laissé une consigne à la costumière : proposer à la jeune invitée de revêtir une des tenues inimitables de son personnage. C’est ainsi que Louise, devenue pour un moment Chloé, rejoint le décor de la série où elle se fait prendre en photo.

Et le tournage redémarre pour une nouvelle scène plusieurs fois reprise.

Mais il est bientôt 17 heures et il faut penser à regagner Paris pour prendre le TGV du retour. Avant de quitter le plateau, on propose à tous une dernière photo de groupe pour Louise. Impressionnée par cet hommage, elle se retrouve donc au milieu de toute l’équipe : acteurs, réalisateurs, producteur, scénaristes, techniciens. Alors, spontanément, tous se mettent à l’applaudir chaleureusement. Cette dernière manifestation amène un climat de grande émotion et Louise, star du moment, applaudie par ses idoles, déclare timidement : « arrêtez, je vais pleurer ! » Et malgré ses efforts, elle ne peut retenir davantage quelques larmes, signes de sa formidable joie.