Saône-et-Loire (71)

Julie a nagé avec les dauphins en milieu naturel

Réalisation du rêve :
le 07 août 2015

« Deux jours complets avec Julie, 10 ans, et sa maman. Le but, le rêve : nager avec les dauphins.
Julie m’attend dans le chemin qui mène à sa maison. Les valises sont prêtes. Elle ne connaît pas les activités de ce jour, complicité entre sa maman et moi. Après quelques heures d’autoroute, une petite collation nous permet de mieux se connaître. Assurément Julie est gourmande et apprécie les bonnes choses.
Nous arrivons près d’Antibes, Julie choisit son restaurant. Un copieux déjeuner nous redonne plein de vitalité. Julie se régale, ses yeux parlent tous seuls. Elle est heureuse.
Julie a vite compris la surprise. La ville d’Antibes, les panneaux publicitaires ont eu raison de ses questions. La joie, le bonheur l’envahissent. « Je sais où on va! On va à Marineland Ouiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii, c’est top ».
Les spectacles s’enchaînent : les otaries de Steller, de Californie, les dauphins, les orques. Puis les visites : les pingouins, un « bébé » ours fait l’andouille dans sa grotte de glace. Julie est admirative, elle en prend plein les yeux et plein les oreilles.  » Maman, regarde là, et là……………… et là……. et là………une raie, et là des dauphins et aussi des anguilles…..
Après une bonne journée, nous partons pour l’hôtel. Dans la voiture, Julie est encore à Marineland. Après un dîner les pieds dans le sable, une petite trempette des pieds pour Julie dans l’eau de mer, il est temps d’aller au dodo.
Vendredi 7 août. 6h, debout. C’est LE GRAND RENDEZ-VOUS. Au port, nous faisons connaissance avec le pilote du bateau.
Tiffany, la responsable de plongée sympathise immédiatement avec Julie. Nous partons en mer, au bout de 30 mn, l’avion accompagnateur repère des dauphins. Julie piétine, pétille de joie dans sa combinaison, équipée de son masque et tuba.
Nous nous retrouvons au milieu de 50 à 60 dauphins. « Vous êtes prêts à vous glisser dans l’eau ??????? Hop là, c’est parti !! « Fabuleux, je suis au milieu des dauphins ». Une fois remontée, elle se remet de ses émotions en regardant tous ces dauphins qui nagent autour du bateau, elle les admire, ils passent sous le bateau, sortent de l’eau en faisant des grands sauts.
De l’avion, notre pilote du bateau est alerté par la présence d’une baleine. Extrêmement rare, c’est la deuxième fois depuis début juin. Hors du commun, le pilote décide, avec notre accord, de faire route vers cette baleine, un rorqual commun. Nous sommes à quelques dizaines de mètres de la gigantesque, la fabuleuse, la majestueuse baleine !
Julie, admirative, est collée à sa maman, éblouie, stupéfaite, complétement muette. Estimation du pilote : environ 18 m – 10 tonnes. Julie retourne à l’eau pour l’admirer avec son masque sous l’eau. « Elle est énorme, c’est merveilleux, c’est fabuleux ! »
On a dépassé le temps alloué, mais ça valait le coup. On rentre à forte vitesse, ça décoiffe….. Julie vient s’installer près de moi. Un petit sommeil réparateur se fait sentir. A l’arrivée au port, le cadeau souvenir : tee-shirt, films et photos de notre escapade de la matinée. Julie est comblée. Nous quittons nos compagnons marins d’un jour…
Eh oui, tout à une fin. Le retour est calme parsemé de sommeil, de souvenirs, d’échanges de reconnaissance, d’amitiés. Le rêve n’est pas fini pour Julie et sa maman, car à la maison, elle va tout raconter à son papa et son frère ! »

Thierry, Bénévole accompagnateur