Pas-de-Calais (62)

Guenhael Guenhaël a rencontré le joueur de rugby Mathieu Bastareaud et a assisté à un match

Réalisation du rêve :
du 24 juin 2016 au 05 décembre 2016

Guenhaël est âgé de 8 ans. Sa passion à lui c’est le ballon ovale, il faut dire que le papa est lui-même rugbyman, il entraîne les jeunes de son club et entre autre son fils. Depuis son séjour à Barcelone pour assister à la finale du Top 14, il attend impatiemment la deuxième partie de son rêve : rencontrer Mathieu Bastareaud.

Ce moment avec le rugbyman est prévue à l’issue du match RC Toulon/Union Bordeaux Bègles.

A peine arrivé en gare de Toulon, un comité d’accueil souhaite la bienvenue à Guenhaël et son papa, le couvrant de cadeaux : bonnet, écharpe, maillot du club et cerise sur le gâteau un ballon signé par tous les joueurs de l’équipe de Toulon ! Le ton est donné, les yeux de Guenhaël pétillent de bonheur.

Après une bonne nuit de sommeil, Guenhaël est invité à visiter le centre d’entrainement des jeunes toulonnais. Le petit Champion en profite pour se comparer à eux car lui-même est adepte de ce sport et ce n’est pas sans une certaine fierté qu’il montre sur le smartphone de son papa une vidéo d’entrainement où il plaque l’un de ses copains de l’équipe. Après les jeunes, le rêveur est conduit chez les pros. En connaisseur, Guenhaël cite le nom des joueurs rentrant sur la pelouse pour l’entrainement. C’est son premier contact avec Mathieu Bastareaud ; mais à distance car il faut que la concentration des joueurs du RCT reste intacte. C’est bouche bée et plein d’admiration que le garçon commente les phases de jeu avec humour.
Après ce moment intense, Guenhaël se dirige vers la boutique du club et en profite pour compléter sa tenue de parfait supporteur.
Le grand jour est arrivé et les surprises vont se succéder. Aubin Hueber 40 fois international et entraineur du pôle France Espoir est présenté et remet au petit champion un maillot de l’équipe de France. Guenhaël est aux anges et part au stade Mayol qui jouxte l’hôtel. Le rêveur ne résiste pas à aller fouler la pelouse et gratifier les personnes présentes de « openender » qu’il maitrise parfaitement.

Du temps de midi, il faut prendre des forces. Quelle surprise de voir sur toutes les tables des inscriptions souhaitant la bienvenue au petit champion. Guenhaël lève fièrement les bras et d’une voix forte, s’adressant à tout le monde réuni « c’est moi le roi de Toulon ». Il rit aux éclats.

Aubin Hueber qui va commenter le match fait visiter la Régie de Canal+. La tension se fait sentir car la rencontre approche. C’est devant un stade bien rempli que les équipes rentrent sur le terrain avec en tête les joueurs de son équipe préférée. Tous les joueurs de réputation mondiale qu’il ne connait que par la télé sont bien là en chair et en os : les Habanna, O’Connor, Ma’a Nonu, et bien sûr Mathieu Bastareaud sont prêts à en découdre avec l’équipe de Bègles Bordeaux. Les essais pour Toulon se suivent, Guenhaël donne de la voix pour soutenir son équipe qui gagne le match dans une ambiance des plus folles !

A la fin du match et à la grande surprise du petit champion, une accréditation est donnée pour aller faire la fête dans les vestiaires avec l’équipe. Guenhaël est ému aux larmes lors que les joueurs arrivent un par un et font une photo avec le petit champion. Puis, c’est Mathieu qui apparait en ouvrant grand les bras. C’est un moment impressionnant et magique à la fois de voir ce petit bonhomme enlacé par ce géant de plus de 120kg. L’émotion se devine sur le visage de Guenhaël qui reçoit des mains de son idole un maillot dédicacé à son nom ainsi que son collier maori fétiche ! Ce magnifique moment se termine avec une photo de groupe avec l’ensemble des joueurs et le petit champion !