Essonne (91)

Emy a fait un saut en parachute

Réalisation du rêve :
le 06 septembre 2015

Elle a fait le grand saut !
Voir la vie d’en bas vue d’en haut, défier la loi de gravité et tutoyer les nuages, c’est ce que rêvait d’accomplir Emy, une pétillante adolescente de 17 ans en souhaitant sauter en parachute en tandem à plus de 3 000 m d’altitude.
Tandis que ce dimanche 6 septembre, des milliers de français se réveillaient tout en douceur se délectant d’une délicieuse odeur d’un bol de chocolat chaud, le réveil d’Emy fut, quant à lui, des plus vivifiants grâce à un bon bol… d’air frais !
Sur l’aérodrome de Cosne-Cours-sur-Loire, les conditions climatiques sont réunies pour garantir à Emy un saut inoubliable ! Après un briefing vidéo, Laurent puis Steve, deux moniteurs chevronnés avec plus de 6 000 sauts chacun à leur compteur, transmettent à Emy les bons gestes à adopter, avant et pendant le saut, ainsi que la position à suivre pour permettre un atterrissage en douceur.
Dernier ajustement du harnais, puis échange de regards complices entre elle et son père. Un large sourire se dessine sur son visage : c’est parti pour le grand saut !
Une montée d’adrénaline accompagne Emy au fur et à mesure que l’avion fait son ascension pour atteindre une altitude de 3 200 m. Emy et son tandem Steve sont les premiers à sortir. Ils s’assoient sur le bord de l’avion, jettent un œil vers le vide qui s’ouvre sous leurs pieds, prennent une grande inspiration pour finalement se lancer dans une chute libre intense, riche en émotions et sensations.
35 secondes de chute libre à 200 km/h. 35 secondes pendant lesquelles, le ciel sera leur terrain de jeu. Moment inoubliable ! Après l’ouverture du parachute, Emy et Steve profitent encore quelques minutes du panorama exceptionnel qui s’offre à eux. Puis Emy s’initie au pilotage de la voile en réalisant quelques virages. Une fois le dernier virage amorcé, l’atterrissage s’effectue en douceur.
La tête encore dans les nuages mais de retour sur la terre ferme, Emy nous confie ses premières sensations : « C’était génial ! Quand on saute de l’avion, on sent au début que l’on tombe, puis après on a une sensation de flotter. Sous voile, j’ai pu prendre les commandes, j’ai adoré ! ». L’œil pétillant et le sourire aux lèvres, Emy rejoint son père avec de magnifiques souvenirs en tête. Et quand on lui demande si elle est prête à y retourner, Emy répond « Oui »!