Deux-Sèvres (79)

Arthur a rencontré M. POKORA lors des répétitions de l'émission "The Voice"

Réalisation du rêve :
du 02 juin 2017 au 04 juin 2017

THE VOICE, UN REVE
Poème de la maman d’Arthur

Etre un enfant et garder cet espoir,
Celui d’écrire sa propre et belle histoire.
Avoir à l’esprit l’élaboration de ses propres actes,
Comme s’il signait avec lui-même un pacte.

Là, sur son chemin il croise une association,
Elle lui ouvre les bras avec beaucoup de passions.
Une idée, une pensée, allez soyons fou !
Pourquoi pas un rêve pour rester debout.

Raconter à haute voix ce fabuleux projet,
Ne pas savoir si c’est réalisable et sans rejet.
Puis cet appel, un accord, enfin une date,
Finaliser le moindre détail avec hâte.

Le jour arrive, le TGV, l’hôtel, le restaurant,
Enfin il se rapproche de ce merveilleux instant.
Rencontre avec des bénévoles et d’autres familles,
Moment intense puis ce lien invisible et tout scintille.

Un repas et les voilà dans les rues de Paris,
On ressent l’excitation, ils parlent, ils rient.
Enfin ce passage VIP, la sécurité et ce couloir,
A pas feutré, ils avancent dans ce passage si noir.

Angoisse d’un instant, ce studio 217 est si sombre,
Et là un guide de fortune qui sort de l’ombre.
Une musique et des paroles qui vont marquer,
Grâce à cette jeune chanteuse habillée en doré.

« Entrez dans la lumière, comme un insecte fou »,
Des mots qui vont raisonner longtemps, on l’avoue.
Une attente interminable, puis la délivrance,
Celui qu’ils attendaient est là, il s’avance !

M.POKORA tout sourire, fait des photos et des autographes,
Ce temps qui passe trop vite où l’on s’improvise photographes.
Petit moment de fébrilité après cette rencontre rêvée,
Et des accompagnants touché par l’émotion engendrée.

Arrive à son tour ZAZIE qui accepte volontiers,
Pose avec les enfants, leur dit quelques mots justifiés.
N’oublions pas NIKOS qui s’est gentiment prêté au jeu,
Celui des photos, des dédicaces, tous ont été généreux.

Parmi notre groupe une cascadeuse frôle le tapis,
Une chute en douceur, sans heurts, sans bleu, sans cris.
Cette phrase mythique de « l’ai-je bien descendu ? »
Des rictus, de la stupéfaction et ce regard perdu.

Les répétitions s’enchaînent, spectacle de danseurs,
Ils doivent prendre leur marque les apprentis chanteurs.
En voir plus, toujours plus, tout mémoriser avec intérêts,
Puis c’est l’heure de quitter le studio avec regret.

Départ vers la Place de la Bastille avec cette excitation,
Souvenirs, images, chaque détail raconté avec passion.
Surprise pour tous ces jeunes, achat d’un cadeau,
Des rues, des magasins, sans oublier toute cette « eau ».

Retrouvailles dans un restaurant pour finir la journée,
Des rires, des anecdotes, des photos et tout noter.
Arrivent les « au-revoir » quitter cette belle entente,
Des familles, des bénévoles et une soirée épatante.

Un taxi, quelques mots et les dernières photos,
Puis l’hôtel, la chambre, THE VOICE à la TV c’est rigolo !
Une nuit de repos, le retour en TGV vers le maison,
Dans son esprit de belles choses et il a bien raison.

Que de MERCIS à dire pour ces deux jours de rêves,
Des bénévoles extra de cette belle Association REVES.
Géraldine, Céline et Sylvie des guides si souriants,
De belles rencontres, des instants exceptionnels et éblouissants.