Nos ambassadeurs

Nos ambassadeurs

Serge Perroud, fidèle soutien de l'association Rêves !

Skieur de vitesse de 1994 à 2008. Champion de France 1997, 2000, 2006. 2 podiums mondiaux en 2000 et 2001. Record perso à 243 km/h. Projet vélo de vitesse de 2008 à 2011. Record du Monde des 5 km lancé. Depuis 2011, triathlète, avec en objectif l'Iroman de Nice en juin 2014. Egalement licencié en natation, avec participation aux Championnats de France chaque année. 

 

Comment avez-vous connu l’association Rêves ?

Serge Perroud : Je suis natif de Bourgoin, et bien entendu, supporter du club de Rugby. Durant l'été 1996, les joueurs de Bourgoin ont participé à Fort Boyard, pour le compte de... Rêves. Et tout est parti d'ici. Je me suis dit : "si un jour, j'ai l'occasion de soutenir une association, ce sera Rêves". J'ai tout de suite accroché à leur combat. 

Depuis quand êtes-vous engagé à nos côtés ? Pourquoi ? Quel sens a cet engagement pour vous ?

Depuis 1997. C'est un engagement auquel tout être humain, se levant le matin en pleine forme, devrait réfléchir. C'est aussi simple que cela. Je n'ai pas été confronté à la maladie grave dans mon entourage proche, mais je ne perds jamais de vue la chance que j'ai de pouvoir objectiver divers challenges sportifs au quotidien. Et si ces
passions peuvent aider des minots, alors je fonce !


Quels sont les projets que vous avez menés pour Rêves ?

C'est très diversifié. Dans un premier temps, je reversais mes primes de courses de ski pour le rêve des enfants. J'ai pu également leur obtenir des ordinateurs, via un employeur informatique. Depuis 2007, avec mon association, nous organisons une course de vélo, avec comme objectif : 1 course = 1 rêve financé.


Quel rapprochement faîtes-vous entre le sport et le combat de ces enfants contre la maladie ? Entre le sport et l’association Rêves ?

Tous ces enfants sont confrontés à un combat qui n'est pas le leur. Tous ceux qui se passionnent pour le sport doivent être conscients de la chance qu'ils ont. Tous se doivent d'aider ceux qui ne pourront que les admirer, à défaut de pouvoir pratiquer.


Quel est votre prochain projet pour Rêves ?

Si tout est ok, je participerai au Triathlon Iroman de Nice le 29 juin prochain. C'est certainement mon projet le plus ambitieux que j'ai pu préparer. Sur le net, je vais associer ce projet au rêve d'un enfant et récolter les fonds nécessaires au financement de ce dernier.


Que retenez-vous de votre engagement pour notre association ?

Une énorme source de motivation. Mais malgré tout, l'impression d'être une goutte d'eau dans l'océan. Si mon engagement peut redonner le sourire à des enfants, alors tout est gagné !


Un dernier mot ?

Que les gens prennent conscience qu'il y a des choses graves dans la vie. Il y aura beaucoup plus d'heureux sur cette planète !